Le grand succès des algues comestibles et leurs vertus

Les algues telles que l’algue pourpre, l’AoNori ou le Kombu font partie des aliments traditionnellement consommés en Chine ou au Japon. Comme les gens de ces pays ont émigré à travers le monde, cette coutume a évolué au fil du temps et traversé des contrées. Zoom sur ces plantes qui sont désormais utilisées en phytothérapie en raison de leur action bénéfique sur l’organisme.

Algue pourpre : bon pour la santé

Il s’agit de l’algue violacée-noire que l’on voit souvent enroulée autour d’une petite poignée de riz en sushi. Cette herbe provient en grande partie de cultures au Japon, en République de Corée et en Chine. C’est l’une des plantes les plus nutritives qui soient, avec une teneur en protéines de 30 à 50. Les sucres sont faibles (0,1%) et la teneur en vitamines très élevée, avec des quantités importantes de vitamines A, C, de niacine et d’acide folique. Le goût caractéristique de nori est dû aux grandes quantités de trois acides aminés : l’alanine, l’acide glutamique et la glycine. En médecine traditionnelle, il est fortement recommandé comme complément nutritionnel.

L’Aonori et ses principes actifs indispensables à notre organisme

Cette algue verte connue sous le nom aonori en Coréen est une variété de plantes comestibles qui fait partie des espèces Monostroma et Enteromorpha. Elle est cultivée commercialement dans certaines baies au Japon, en Corée et à Taiwan. Elle exerce une action positive sur le fonctionnement de l’organisme en raison de sa forte teneur en minéraux tels que le calcium et le magnésium. Elle contient également des vitamines et des acides aminés comme la méthionine. Les grains sur les flocons Kozen Nori sont parfaits pour relever le goût de nombreux plats typiquement asiatiques, dont le takoyaki et les sushis.

Médecine douce : les propriétés bénéfiques du Kombu

« Kombu » est le nom japonais des algues séchées dérivées d’un mélange d’espèces de Laminaria. Celles-ci sont toutes récoltées dans les sources naturelles. Les espèces de laminaires contiennent environ 10% de protéines, 2% de matières grasses et des quantités non négligeables de minéraux et de vitamines indispensables à notre corps. Elles contiennent également de l’iode, élément qu’on ne retrouve pas dans d’autres algues rouges.

Il existe une longue liste de plantes marines qui constituent des sources traditionnelles de vitamines et de minéraux aux multiples vertus pour notre santé et notre bien-être. Ces algues présentent l’avantage d’être faciles à intégrer dans notre alimentation quotidienne pour combler nos besoins nutritionnels.

Nouvelle tendance : la sylvothérapie contre le stress
Tous les bienfaits du curcuma : anti-inflammatoire, antibactérienne et antioxydante