Les différents moyens d’extraction de la plante

Les effets bénéfiques des plantes sur le corps humain ont été attribués à leurs ingrédients phytochimiques. L’action de ces derniers présente une certaine efficacité pour le traitement des maladies ainsi que dans le domaine des cosmétiques. Des technologies de traitement et d’extraction hautement efficaces ont été développées pour obtenir les quantités optimales de substances actives à partir des plantes. Mises à part les méthodes traditionnelles, il y a l’extraction au soxhlet et celle assistée par micro-ondes.

Santé par les plantes : les méthodes d’extraction traditionnelles

Les méthodes les plus classiques pour extraire les plantes sont la macération, l’infusion, la décoction et la percolation.

Dans le premier procédé qu’est la macération, les principes sont les mêmes que ceux de la production du vin. Cela consiste à faire tremper les matières végétales (brutes ou en poudre) dans un récipient fermé avec un solvant et de laisser reposer le mélange avant de le filtrer ou le presser. Dans l’infusion et la décoction, l’action est la même : dans les deux cas, les plantes sont trempées dans de l’eau froide ou bouillie. La percolation consiste à emballer les plantes séchées dans un percolateur qui agit comme un filtre.

Extraction au Soxhlet : une durée d’action plus courte

De plus en plus courante en médecine traditionnelle, cette méthode présente l’avantage d’obtenir un rendement élevé en un temps très court. Un extracteur Soxhlet a trois sections principales : un percolateur qui fait circuler le solvant, un dé à coudre qui retient le solide à extraire et un mécanisme qui vide périodiquement le dé à coudre.Typiquement, l’extraction au Soxhlet est utilisée lorsque le composé souhaité a une solubilité limitée et que l’impureté est insoluble dans ce solvant.

Extraction assistée par micro-ondes

Ce procédé consiste à utiliser les micro-ondes pour faciliter la partition des analytes matricielles d’une plante dans le solvant. Les principes de rayonnement sont exploités pour provoquer la rotation dipolaire des molécules et favoriser la pénétration du solvant dans la matrice. Cette technique a permis de réduire à la fois le temps d’extraction et le volume de solvant par rapport à la méthode conventionnelle (macération et extraction Soxhlet). Cependant, elle est limitée aux composés phénoliques à petites molécules qui sont assez stables dans des conditions de chauffage par micro-ondes jusqu’à 100 ° C pendant 20 minutes.

Quels que soient les moyens d’extraction, chaque étape est cruciale. Le respect de chaque action (broyage, filtration…) conditionne la qualité du résultat. Aucune méthode n’est réellement idéale, mais chaque procédure d’extraction est propre aux plantes.

Quelles précautions à prendre ou contre-indications à respecter ?
Pour quelles pathologies consulter un phytothérapeute ?